Collonges-la-Rouges

dans la Vicomté de Turenne







  Village bâti de grès rouge dont l'origine remonte à l'époque gallo-romaine, Collonges se développa à partir de 785 autour d'un prieuré et d'une église qui dépendaient de l'abbaye de Charroux (Vienne) .


  Fortifié au Moyen-Age, il devint chef-lieu d'un bailliage et d'une châtellenie.
A la Renaissance, il fut alors lieu de résidence pour les juges, procureurs, huissiers, officiers de la Vicomté de Turenne. Des hôtels de ville très élégants et des castels furent édifiés.


  Le XIXe siècle s'avèra fatal à Collonges. L'exode rural dépeupla la campagne. Les maisons, en partie abandonnées ou effondrées, donnèrent l'impression d'une "ville morte" .


  Mais, depuis une quarantaine d'années, Collonges renaît grâce au tourisme et au dynamisme de ses habitants.


En 1996 le village et son environnement ont été classés par les monuments historiques.


Vidéo de présentation de Collonges (Transfert de la Cassette vidéo vendue il y a quelques années par Le Cantou").







A voir particulièrement :

. La maison de la Syrène
. La porte du Prieuré
. La porte Plate
. La halle et son four à pain
. L'église Saint-Pierre
. La chapelle des Pénitents
. La rue Noire
. Les castels de : Maussac, Vassinhac, Benge, Le Martret
. Les maisons nobles : hôtels de la Ramade deTriac, de la Ramade de la Serre, maison des Boutang du Peyrat, manoir de Beauvirie